Power ranking semaine 5 : les Celtics rendent jaloux Iznogoud, les Clippers bientôt Bulls à la place des Bulls

19 novembre 2017 20:33

Coup de tonnerre dans le paysage NBA cette semaine. Les Celtics sont devenus califes à la place du calife et continuent de régaler la Terre entière avec leurs 15 victoires consécutives. Parmi les victimes, les Warriors, qui descendent de la plus haute marche pour la première fois.

 

On retrouve les valeurs sûres ensuite. Sensations du début de saison, les Grizzlies et le Magic n’arrivent plus à suivre le rythme et dégringolent. Cleveland en profite pour réintégrer le Top 10, aux portes duquel les Blazers frappent de plus en plus fort.

 

Plus bas, la sinistrose commence à s’installer chez les Hornets et les Clippers qui se rapprochent très dangereusement des équipes les plus nazes. Pas encore de panique chez le Thunder mais il va falloir trouver rapidement les solutions.

 

Bref, c’est encore un joyeux bazar, mais on sait que vous aimez ça.

30 - Chicago Bulls (-2)

Bilan de la semaine : 1-1

Kris Dunn a réalisé cette semaine son pire match puis son meilleur match de la saison. Voilà c’était la petite anecdote rigolote de la semaine. On essaiera d’en trouver d’autres à chaque fois pour éviter de parler trop concrètement de ce qui se passe quand les Bulls sont sur le parquet. On a tous mieux à faire.

 

29 - Sacramento Kings (-2)

Bilan de la semaine : 1-3

Pas mal, ils ont battu les Blazers ! Hein ? La défaite de 46 points contre les Hawks ? Ça vaaa, faut pas voir le mal partout non plus. Peut-être, mais pour ne pas voir le tank énorme que vous avez sorti à Atlanta, il faut être aussi aveugle qu’un mec qui s’ambiance avant chaque match contre les All Blacks en mode “cette année, ils sont prenables”. Allez, plus que 7 mois avant la Draft, tenez bon.

 

28 - Dallas Mavericks (+2)

Bilan de la semaine : 1-3

Derrière les Rockets, ce sont eux qui tentent le plus de shoots à 3 points par match. Sauf que leurs voisins texans ont la deuxième meilleure efficacité offensive de la ligue alors que les Mavs ont la 27e. Ils peuvent surprendre lorsque la réussite est là mais c’est bien trop rare pour faire peur à qui que ce soit.

 

27 - Atlanta Hawks (+2)

Bilan de la semaine : 1-2

Le 126-80 infligé aux Kings constitue la plus grosse marge de victoire de l’histoire de la franchise. Sinon il y a aussi DeWayne Dedmon qui a réalisé son record en carrière sur ce match. C’est à peu près tout ce qu’il y a à dire sur les Hawks cette semaine.

 

26 - Brooklyn Nets (-1)

Bilan de la semaine : 1-1

Au delà d’une semaine pas spécialement mauvaise au niveau des résultats, le gros coup de massue est venu de la blessure au genou de D’Angelo Russell, qui devrait manquer plusieurs matchs. Sans leur meilleur scoreur et avec un calendrier très sale pour finir le mois (du Warriors, du Rockets, du Cavs…), on est en droit de se dire que ça sent un peu le caca.

 

25 - Los Angeles Lakers (-1)

Bilan de la semaine : 1-2

Ils courent ils courent, les Lakers, les Lakers de coach Walton.
Ils courent ils courent, les Lakers, les Lakers de Lonzo Ball.

Ils ont perdu par ici.

Ils perdront aussi par là.

 

Allez, tous ensemble !

 

24 - Los Angeles Clippers (-3)

Bilan de la semaine : 0-3

On en est à 8 défaites d’affilée. Doc Rivers a dit que les Clippers cherchent encore leur identité. Il faudrait aussi, peut-être, chercher un moyen de dégager ce cher Doc et de mettre son fils dans les valises. Mais ça n’engage que nous.

 

23 - Phoenix Suns (+3)

Bilan de la semaine : 1-2

Greg Monroe, Alex Len, Marquese Chriss, Dragan Bender, Tyson Chandler, Alan Williams. Voilà donc on rappelle que la NBA actuelle est principalement tournée vers le jeu extérieur. Mais on y croit les gars, vous pouvez révolutionner tout ça. Parce que dans les noms que l’on vient de citer, il va falloir cravacher sévère pour en refourguer certains.

22 - Charlotte Hornets (-2)

Bilan de la semaine : 1-2

On n’osait pas l’imaginer, mais ils l’ont fait. Ils ont perdu chez les Bulls. Preuve que ça va très mal en ce moment, malgré le retour de Batum. Parmi les coupables, une défense qui encaisse des camions de points en ce moment (5 fois plus de 110 points sur les 8 derniers matchs). Sauf qu’ils ne sont pas les Cavs, et que leur attaque n’est pas assez performante pour compenser.

 

21 - Utah Jazz (+1)

Bilan de la semaine : 1-3

Heureusement qu’ils ont démonté le Magic pour terminer car la semaine avait tout du parfait cauchemar pour les mormons. Avec la blessure de Rudy Gobert, la défense n’est plus au même niveau, Derrick Favors n’ayant jamais été un épouvantail près de l’arceau. Ils prennent lentement mais sûrement du retard dans la course aux playoffs à l’Ouest.

 

20 - Indiana Pacers (+3)

Bilan de la semaine : 2-1

Ils ont tapé les Grizzlies et les Pistons, c’est quand même pas dégueu quand on voit le début de saison des équipes en question. Petit coup de coeur pour les 13 points en 4e quart de Lance Stephenson pour remonter contre Detroit, ça nous rappelle de beaux souvenirs (playoffs, soufflage dans l’oreille, ce genre de trucs). Derrière Oladipo, la marque est parfaitement répartie avec 5 joueurs à 13 points de moyenne.

 

19 - Miami Heat (-)

Bilan de la semaine : 1-2

Ils se sont encore débrouillés pour quasiment vendanger 25 points d’avance contre les Wizards et se faire très peur en fin de match. Ils proposent de bonnes choses mais n’arrivent pas à enchaîner. Il y a encore de la fébrilité chez cette équipe du Heat, mais elle semble prête à se battre pour accrocher un strapontin entre la 6e et la 8e place.

 

18 - Orlando Magic (-7)

Bilan de la semaine : 0-3

Bon, voilà, c’est fini. Après un début de saison qui a dépassé toutes les espérances, le Magic retombe dans l’anonymat avec une série de 4 défaites d’affilée, avec en point d’orgue une taule monstrueuse de 40 points à domicile contre le Jazz. Tout le monde commence à retrouver des pourcentages humains à longue distance, ce qui était inéluctable. Il va falloir se remobiliser sur les prochaines semaines.

 

17 - Oklahoma City Thunder (-4)

Bilan de la semaine : 2-1

Heureusement qu’ils ont des matchs faciles qui se baladent pour ne pas sombrer dans la dépression. Au bout d’un mois, il n’y a toujours pas de plan de jeu à l’horizon, le big 3 est paumé et balance de l’isolation à tout va. Ça commence à avoir une belle tête de fail cette histoire. Dépêchez vous de nous faire regretter ces paroles messieurs.

 

16 - New Orleans Pelicans (+1)

Bilan de la semaine : 1-2

On va commencer à s’intéresser sérieusement aux Pelicans niveau paris, car ils sont assez prévisibles. Quand ils doivent gagner, ils gagnent (ex : Hawks). Quand ils doivent perdre, ils perdent (ex : Raptors, Nuggets). Ça peut devenir assez lucratif. Et chiant pour leurs fans, aussi.

 

15 - New York Knicks (-1)

Bilan de la semaine : 1-2

C’est un peu le retour à la réalité pour les Knicks avec deux défaites contre des ténors de la conférence et une production en baisse pour Kristaps Porzingis. Ils sont désormais bien plus que de vulgaires Bulls faire-valoirs mais il y a encore pas mal de chemin à parcourir pour confirmer les espoirs nés de ce premier mois.

 

14 - Memphis Grizzlies (-6)

Bilan de la semaine : 0-3

Comme le Magic, ils rentrent salement dans le rang avec 5 défaites en 6 matchs et un bilan négatif. Ne venez pas nous parler de défense, elle est tout sauf impériale dernièrement. Histoire de fignoler le tableau, Mike Conley va manquer au moins deux semaines pour des problèmes au talon et à la cheville. Attention à ne pas se clipperiser.

 

13 - Milwaukee Bucks (+5)

Bilan de la semaine : 2-1

Rien de tel qu’une bonne branlée contre une équipe de Nationale 2 pour rappeler au monde entier que c’est pas bien de s’enflammer. Cependant, il ne faut pas oublier les efforts défensifs récemment entrepris par les Bucks, illustrés par leurs 16 contres mis dans la tronche des Pistons.

 

12 - Philadelphia 76ers (+4)

Bilan de la semaine : 2-1

Depuis que la NBA prend en compte les contres dans ses statistiques, seuls deux joueurs ont posté au minimum 40 points, 15 rebonds, 7 passes décisives et 7 contres sur un match : Kareem Abdul-Jabbar, et Joel Embiid. On propose donc d’allumer régulièrement un cierge pour que ce bon Jojo soit épargné par les blessures à l’avenir, car on s’apprête peut-être à se manger un gigantesque ouragan dans la tronche.

 

11 - Portland Trail Blazers (+1)

Bilan de la semaine : 3-1

On ne s’attendait certainement pas à parler de la deuxième meilleure défense du pays en évoquant les Blazers. Même avec Aminu sur le flanc, les barbelés sont de sortie dans l’Oregon et quand de l’autre côté du parquet, les artilleurs se réveillent, ça déboîte. Ils manquent encore de régularité offensive mais les fondations sont très solides.

 

10 - Denver Nuggets (-)

Bilan de la semaine : 1-1

Aussi incroyable que cela puisse paraître, quand tu inscris 82 points en une mi-temps, ça aide pas mal à dérouiller ton adversaire. Encore plus étonnant, quand tu inscris le même total en un match, tu peux te faire méchamment latter. C’est tout le paradoxe de ces Nuggets capables de provoquer de véritables déluges ou de traverser d’énormes trous noirs d’un match sur l’autre.

 

9 - Cleveland Cavaliers (+6)

Bilan de la semaine : 3-0

Ils recommencent à gagner. C’est bien souvent complètement à l’arrache, en remontant des écarts plus importants que celui entre tes prétentions salariales et ce qu’on te filera concrètement, mais ça a le mérite de fonctionner. Après un mois, il est temps de saluer le début de saison possédé de Kyle Korver, qui envoie son plus gros PER en carrière en shootant encore à 43,6% derrière l’arc, calmement, à 36 ans.

 

8 - Detroit Pistons (-4)

Bilan de la semaine : 1-2

Ils étaient probablement en surrégime et les deux défaites contre des rivaux de division vont calmer un peu tout ça. Ce sont des choses qui arrivent au cours d’une longue saison et on ne va pas s’affoler pour l’instant car nous sommes des personnes intelligentes et mesurées en toutes circonstances.

 

7 - San Antonio Spurs (-2)

Bilan de la semaine : 2-1

Chaque semaine, au moment d’écrire la partie du ranking consacré aux Spurs, on va voir les news sur la blessure de Kawhi Leonard, avec l’espoir secret d’y voir la promesse d’un retour prochain. Et chaque semaine, on en sait encore moins après avoir lu les news qu’avant, donc on se rabat sur des phrases bateau du type “ils défendent bien et ils sont appliqués sinon ils se font fusiller par Pop, donc ils gagnent des matchs”. Mais on commence à être bien frustrés.

 

6 - Washington Wizards (+1)

Bilan de la semaine : 2-1

-Les gars, on recommence à enchaîner méchamment, c’est bizarre. Je me sens pas très bien pour être honnête.

-Attends 2 secondes John je chope le calendrier.

-OK.

-Ah ben y’a le Heat qui vient chez nous ce soir, on a une bonne tête de favori, je pense qu’on peut essayer un truc. Genre on prend 25 points dans la mouille et puis on fait style on revient mais en fait que dalle. Ça t’aiderait à aller mieux ?

-Merci les mecs, quelle cohésion putain.

 

5 - Minnesota Timberwolves (+4)

Bilan de la semaine : 3-0

Avec 8 victoires sur les 10 derniers matchs, on sent qu’il est en train de se passer quelque chose dans le Minnesota. Le pire, c’est que ça ne défend toujours pas vraiment. Mais leurs qualités athlétiques leur permettent d’être efficaces au rebond offensif et d’aller gratter des points sur la ligne, éléments importants d’une attaque. Ils vont beaucoup jouer à domicile prochainement, et si Jimmy Butler arrive à retrouver un semblant d’adresse, ça peut envoyer sévère.

 

4 - Toronto Raptors (+2)

Bilan de la semaine : 3-1

On s’est montré un peu violents à l’égard de Dwane Casey suite au money time immonde face aux Celtics, à juste titre. Depuis ? Trois victoires dont un poutrage en règle des Rockets, avec 28 passes décisives de moyenne. Penser à insérer ici une phrase merdique du type “quand on veut, on peut”.

 

3 - Houston Rockets (-1)

Bilan de la semaine : 2-1

La très bonne nouvelle, c’est évidemment le retour de Chris Paul. Grâce à lui, D’Antoni va pouvoir ouvrir un peu son banc et faire jouer plus de 7 mecs par match. Par ailleurs, on cherche encore l’expression la plus adaptée pour qualifier ce qu’ils ont infligé aux Suns en première mi-temps mais on sèche. Envoyez vos suggestions à lesaigneurdesarceaux@gmail.com.

 

2 - Golden State Warriors (-1)

Bilan de la semaine : 2-1

Ils se sont inclinés dans le choc au sommet, ce qui a provoqué leur rétrogradation, sans aucune forme de pitié. Ils ont shooté comme des brêles, mention spéciale aux Splash Bros. Ça arrive à tout le monde, d’ailleurs ils ont passé 47 points aux Sixers en un quart-temps deux jours plus tard, et tout le monde a compris que la défaite à Boston n’était sans doute rien de plus qu’un accident de parcours.

 

1 - Boston Celtics (+2)

Bilan de la semaine : 4-0

Bon, si on joue ce Warriors - Celtics 10 fois, ils le perdent probablement 8 fois, mais on ne va pas se priver de les mettre en tête pour autant. Le vaisseau des Celtics paraît insubmersible et capable de surmonter tous les obstacles. Il y a toujours des axes d’amélioration à pointer mais pour cette semaine on a décidé de se taire et d’admirer.