Crédit photo : Reuters

Boston - Orlando : les Celtics, seuls patrons à l'Est

6 novembre 2017 13:06

Dans le choc au sommet inattendu de la conférence Est cette nuit, les Celtics ont confirmé qu'ils étaient pour l'instant les plus forts en disposant sans trembler d'un Magic maladroit et gêné par la défense adverse, subissant sa troisième défaite en 5 matchs. Boston augmente ainsi son avance en tête de la conférence, avec deux victoires de plus que son adversaire du soir.

On ne peut pas dire que la rencontre démarre pied au plancher, avec 39.5% de réussite cumulée. Évidemment, les Celtics sont bien heureux de se retrouver dans cette configuration ultra-défensive, et sont en tête 22-20 à la fin du premier acte. Orlando est en panne de loin et malheureusement pour eux, ce sera le même délire pour tout le reste du match.

En effet, le Magic continue de shooter à des pourcentages déplorables et se fait distancer. Marcus Smart est une nouvelle fois dévastateur en sortie de banc, et le 6-0 du Magic est rapidement oublié par les Celtics qui font monter leur avance jusqu'à 13 points. Sans être flashy, avec un Irving pas forcément extraordinaire (0/4 derrière l'arc), les Celtics parviennent à maîtriser les débats. Aaron Gordon tente de sonner la révolte mais le score à la mi-temps est de 49-38 à l'avantage des visiteurs.

Au retour des vestiaires, le n°00 du magic poursuit sa campagne "arrêtez de me prendre pour un dunkeur débile, je sais jouer au basket aussi". Le reste des titulaires du Magic retrouve un peu d'efficacité offensive, grâce à une meilleure agressivité qui leur procure 9 lancers sur la période, contre 1 pour les Celtics. Il n'y a plus que 4 points d'écart, mais 4, c'est aussi le nombre de fautes à l'actif de Jonathon Simmons et Evan Fournier. Suite à la sortie de ces derniers, Boston reprend la main dans le sillage de Jaylen Brown et se donne de l'air, 77-69.

Le quatrième quart est une sorte de cerise sur le gâteau pour les Celtics, étouffant totalement le Magic en défense. L'agressivité est cette fois-ci du côté des visiteurs qui infligent un 11-2 fatal dès le début. Jayson Tatum plante les derniers clous dans le cercueil du Magic à 3 points, l'écart atteint 20 points et les bancs terminent le match. La défense des Celtics a su repousser tous les assauts, tenant ses adversaires à 19 points pour terminer le match. Score final, 104-88.

Ce qu'il faut retenir du match :

  • Marcus Smart se paye, au calme, un différentiel de +32 sur ce match. L’impact défensif de ce mec est tout simplement hallucinant.
  • Séquence amélioration / enfonçage de portes ouvertes : Jaylen Brown, il va falloir taffer le lancer franc, 58% c’est moche.
  • 35e match consécutif avec au moins un 3 points pour Vavane, 3e plus longue série en cours.
  • C’est sûr que quand tu balances un 6/29 à longue distance, c’est tout de suite plus compliqué de gagner.
  • Avec le road trip qui se profile, attention au retour sur Terre pour le Magic.